maison_fond.png

3 priorités libérales pour régler la crise du logement

Le Parti libéral du Québec en mode solutions

Pour atténuer la crise du logement dans l’ensemble des régions du Québec, le Parti libéral du Québec présente une série de propositions pour que le gouvernement caquiste de François Legault agisse à court terme sur trois volets de la crise actuelle : l’accès au logement abordable, l’accès à la propriété et l’accès au logement social.

 

L’opposition libérale demande au gouvernement caquiste de reconnaître la crise actuelle et de mettre en place les propositions suivantes :

icon_propriete.png
icon_s0ciaux.png
icon_logement.png
icon_logement.png

Des logements abordables et décents

Exiger plus de transparence de la part des propriétaires lorsqu’ils affichent un logement à louer quant au coût du bail précédent en obligeant les propriétaires à remplir la section G du bail et en prévoyant une pénalité en cas de non-respect ;

Soutenir les propriétaires de petits immeubles locatifs pour favoriser les travaux de rénovation par un crédit d’impôt ;

Encourager la création de logements abordables à l’extérieur des zones métropolitaines de Montréal et de Québec, par un crédit de taxes qui serait compensé directement aux municipalités ;

Taxer les propriétés inoccupées qui appartiennent à des non-résidents afin qu’elles reviennent sur le marché locatif.

logement_photo.jpg
 
 
icon_propriete.png

De l'aide aux familles pour acheter une propriété

Doubler le crédit d’impôt pour l’achat d’une première habitation afin notamment d’encourager l’inspection au préalable ;

Modernisation du Régime d’accès à la propriété (RAP) en augmentant le montant admissible à 50 000 $ et en le rendant accessible aux parents qui souhaitent aider leur enfant à acquérir une propriété ;

Mettre en place une politique encadrant les opérations d’achat-revente pour limiter la surenchère des propriétés rénovées.

shutterstock_1714474924.jpg
icon_s0ciaux.png

Plus de logements sociaux

Doubler le nombre de nouveaux logements sociaux prévus pour cette année ;

Déposer un plan de déploiement sur 5 ans afin d’avoir une plus grande prévisibilité pour l’ensemble des régions.

shutterstock_373767697.jpg
 
Dominique_Anglade.png

Nous faisons une série de propositions constructives, dont certaines sont applicables à court terme. L’ensemble de nos régions vivent les contrecoups de la surchauffe immobilière et de la hausse des prix des loyers. Maintenant, c’est à François Legault d’accepter notre main tendue et d’agir.

 

Pensons d’abord aux familles, aux parents monoparentaux, aux aînés, aux étudiants et aux personnes à faible revenu qui voient le 1er juillet arriver et se demandent s’ils ou elles auront un toit sur la tête. De véritables drames humains se dessinent, c’est notre devoir de les éviter. Agissons pour que tous aient un toit décent et abordable dans ce Québec que nous voulons moderne, durable et inclusif. 

Dominique Anglade, cheffe du Parti libéral du Québec et porte-parole responsable de la Charte des régions

Marie-Claude_Vichols.png

Nous ne pouvons pas vivre, année après année, un 1er juillet difficile comme celui annoncé en 2021. Humainement, c’est impensable. Nous ne pouvons plus gérer l’habitation au jour le jour : nous devons doter le Québec d’une vision à long terme, d’une vision durable, qui touche tous les volets de la crise et l’ensemble des régions du Québec. C’est en ce sens que nous faisons, aujourd’hui, ces propositions constructives au gouvernement caquiste.

Marie-Claude Nichols, porte-parole libérale en habitation et en affaires municipales